Voir la lettre de juin 2012

Halte au pitoyable spectacle d’une droite déchirée. Nous demandons une autre politique au Conseil Général du 92 ! Par Martine GOURIET

 

 

Monsieur le président, mesdames et messieurs les élus de tous les groupes,

 

Nous devons vous avouer que nous nous serions bien passés de ce surcroit de gloire et de ces honneurs. Nous avions déjà eu l'affaire de l'EPAD, nous avions déjà eu les règlements de compte à droite pendant toute la campagne des cantonales et ici même, le jour où vous avez été élu président, j'indiquais que j'espérais que ce mauvais vaudeville était fini et que tout le monde allait se remettre au travail. Hélas, il n'en est rien. D'une part, nous avons tout comme vous lu ce livre parlant de monarchie dans les Hauts de Seine et nous qui vivons tous les jours dans ce royaume, nous n'avons guère été surpris par les scènes décrites tant nous avons appris à connaître l'ex Monarque du vieux pays. Mais il est vrai que ces scènes sont absolument invraisemblables. Le caractère de la Monarchie et de ses affidés, la volonté du Monarque de tout mettre à profit pour que le dauphin hérite de la couronne, mérite à être connue du grand public, même si le Monarque est déchu depuis le 6 mai et que quelques-uns des courtisans, y compris dans les Hauts de Seine, sont déchus depuis le 17 juin.


D'autre part, nous voudrions dire que notre assemblée ne fonctionne pas correctement et pas démocratiquement. Nous découvrons certains dossiers dans la presse, nous découvrons par hasard que des directeurs généraux adjoints ont été renvoyés sans ménagements, nos demandes de règles claires et transparentes pour les attributions de subventions restent sans réponse....Pire que cela, nous pensons et nous le dirons à longueur de cette séance, notre assemblée effectue les mauvais choix. Elle effectue les choix de l'accessoire au détriment du principal, elle privilégie le tape à l'oeil au détriment des associations qui oeuvrent sur le terrain pour la justice sociale et la solidarité, en un mot, la politique menée actuellement ne se différencie guère de la politique menée en son temps par le Monarque. Les écuries d'Augias ont-elles été nettoyées ? Nous en doutons . Où en sont les 3 procédures que vous dénonciez en 2008 ? Où en est le tas de sable de la SEM 92 ? Où en est l'affaire de la fondation Hamon ? Où en sont les affaires sur les collèges ? Pourquoi un responsable des constructions est-il parti en laissant derrière lui un message accusateur ? Que répondre aux accusations d'un certain cardinal de Fleury qui vous accuse de faire couler l'argent à flots aux dépens du contribuable ? Pour notre part, nous continuons à appeler de nos voeux d'une part un fonctionnement clair et démocratique et non pas le grand guignol, d'autre part une politique de justice sociale, de solidarité, un renforcement de nos fondamentaux et un recentrage sur les priorités de notre Assemblée, au bénéfices de nos concitoyens , eux qui ont largement exigé au niveau national et même dans les Hauts de Seine, une autre politique.

 

Blog de Martine GOURIET : http://www.gouriet.com/