Voir la lettre de Janvier 2013

Martine GOURIET réclame des personnels supplémentaires pour la MDPH 92 !
Article du 14/12/2012

Considérant que la prise en charge des personnes en situation de handicap est une obligation légale du Département et doit être une priorité de notre action,

Considérant le travail important effectué par le personnel de la Maison Départementale des Personnes Handicapées et sa directrice, salué par tous les bancs de notre Assemblée ainsi que par les associations représentant les personnes en situation de handicap

Considérant que le délai légal moyen d'instruction des dossiers « adultes » par les MDPH est fixé à 4 mois,

Considérant que le délai moyen de traitement de ces demandes dans notre département a pu être raccourci à 6 mois en 2011, après des années difficiles où ce délai atteignait parfois jusqu'à 11 mois,

Considérant que pour résoudre ces dysfonctionnements, il avait été fait appel de manière temporaire à des personnels supplémentaires,

Considérant qu'en 2012, le temps d'instruction des demandes a de nouveau augmenté et est maintenant de 8 mois,

Considérant qu'il ne s'agit que d'une moyenne, et que l'étude de certains dossiers dépasse parfois une année,

Considérant que la Commission exécutive de la MDPH s'alarme légitimement de l'allongement des délais qui pénalisent les personnes en situation de handicap,

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine, réuni en séance plénière, le 14 décembre 2012, s'engage à mettre à disposition des personnels supplémentaires à la Maison Départementale des Personnes Handicapées, le temps de résorber le stock de dossiers en instance; et à rétablir un délai moyen d'instruction de 6 mois, voire idéalement 4 mois.