Voir la lettre de Juillet 2013

Martine GOURIET questionne le Préfet sur les aides à la pierre et les emplois d'avenir
Article du 23/7/2013

« La loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social  du 18 janvier 2013 a porté le seuil de 20 à 25 % de logements locatifs sociaux dans les agglomérations et les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Par ailleurs, l'Etat, dans un souci d'efficacité et de réelle mixité sociale et territoriale dans notre département, a souhaité récupérer la gestion des aides à la pierre à compter de 2013, dont le bilan sur la période 2005-2012 est en-deçà des objectifs fixés.

Aussi, pouvez-vous nous détailler les crédits qui seront budgétés ainsi que les objectifs annuels globaux et par typologie de logements locatifs sociaux, en particulier en ce qui concerne la construction de PLA-I et PLUS et de logements étudiants ? Pourriez-vous également nous assurer de la totale mobilisation des services de l'Etat sur ce sujet important ? 

Par ailleurs, le Conseil général des Hauts-de-Seine refuse obstinément de recruter des emplois d'avenir au prétexte que des dispositifs en faveur des jeunes peu ou pas qualifiés sont déjà en place dans le Département.

A contrario, nombre de collectivités, majoritairement gérées par une majorité de gauche, se sont inscrites dans ce dispositif et s'engagent au maximum pour la pérennité de ces emplois. Aussi, pouvez-vous nous rappeler l'objectif fixé par l'Etat au département des Hauts-de-Seine et nous indiquer précisément le nombre exact « d'emplois d'avenir » créé ainsi que les collectivités ayant eu recours à ce dispositif ?»