Voir la lettre de novembre 2013

Rentrée scolaire : Guy JANVIER s'interroge : où logeront nos étudiants ?


Rentrée : Où se logeront nos étudiants ?

En juin 2013, près de 86 % des candidats au baccalauréat ont obtenu le précieux sésame pour accéder aux études supérieures.

Notre Département accueillera une partie de ces nouveaux étudiants, notamment au sein de l'Université publique Paris Ouest. Toutefois, le manque de logements étudiants n'est pas nouveau et cette année encore, nombreux seront ceux qui n'y auront pas accès.

La priorité de la majorité UMP-UDI du Département n'est pas à la réalisation de logements étudiants. Lorsque du « foncier » est disponible, les projets se tournent vers du logement de standing, inaccessible à la majorité des Alto-séquanais, notamment les plus jeunes.

C'est ce que nous a démontré l'accord survenu entre l'Etat, le Département, la Communauté d'Agglomération des Hauts-de-Bièvre et la ville d'Antony concernant la Résidence Universitaire Jean Zay d'Antony (RUA). Cette résidence était, jusqu'à présent, la plus grande résidence universitaire d'Europe avec 2 049 logements, soient 15 % des capacités d'accueil d'Île-de-France. La nouvelle convention entérine la destruction de deux bâtiments et la rénovation seulement d'un troisième. Il n'y aura donc plus que 1 080 logements étudiants dans la résidence Jean Zay après rénovation et reconstruction. Pour compenser les suppressions, les différents signataires de la Convention se sont engagés à la réalisation de 4 200 nouveaux logements dans le département, dont 1 200 sur le territoire de l'agglomération des Hauts-de-Bièvre.

Cet accord fait totalement fi de l'engagement qui avait été obtenu par les élus socialistes des Hauts-de-Seine et la Région en vue de la rénovation totale de la Résidence, pour laquelle le Conseil régional participait à hauteur de 20 M€. De fait, le nouveau projet se prive d'un financement régional important alors même que Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France, avait décrété que « l'augmentation de l'offre de logements pour les étudiants est une priorité régionale ».

Compte tenu des désengagements importants de la majorité UMP -UDI en matière d'action sociale que nous ne cessons de dénoncer, nous resterons vigilants afin que les objectifs affichés en matière de logement social étudiant soient atteints !