Voir la lettre de novembre 2013

Jean-André LASSERRE s'inquiète de la pérennité du dispositif des voyages d'études et des moyens alloués aux actions éducatives

Le nombre de collèges publics et privés de notre département qui présentent des projets de voyages scolaires, progresse tous les ans. De 163 voyages subventionnés en 2011/2012, ce sont 168 qui l'ont été l'an dernier. De nombreux collégiens des établissements publics et privés de notre département bénéficient de ce dispositif : 6 529 élèves en 2011/2012

Or depuis plusieurs années, les crédits pour les voyages d'études des collégiens n'ont pas évolué : 160 000 euros budgétés.
In fine, à budget constant, le nombre de voyages subventionnés augmentant, la participation financière des familles est toujours plus importante.
Aussi, pouvez-vous nous assurer qu'au budget 2014, les crédits pour les voyages scolaires des collégiens du département augmenteront afin de limiter raisonnablement la contribution des familles ? De surcroît, acceptez-vous d'engager une réflexion sur la mise en place d'une facturation des voyages d'études des collégiens en fonction des ressources des familles ?

Par ailleurs, au mois de septembre 2013, la suppression du dispositif tel qu'il existe aujourd'hui a été annoncée aux principaux des collèges, suppression qui serait effective dès la rentrée 2014/2015.
La communauté éducative ne comprend pas une telle décision et nous non plus. Cette décision qui, si elle était confirmée, priverait de fait des milliers de jeunes altoséquanais de voyages organisés dans le cadre scolaire. Vous le savez, le coût des voyages sans le soutien du Conseil général se trouverait surenchéri et donc difficilement supportable pour un grand nombre de famille.
Pouvez-vous nous assurer que le dispositif des voyages d'études ne sera pas restreint aux seuls établissements en géographie prioritaire, soit 30 collèges sur les 99 que compte notre département, et aux classes spécifiques (ULIS, SEGPA, etc.) au détriment des élèves des autres établissements ?

Enfin, les moyens alloués aux « actions éducatives pour tous » dont les études encadrées pour la rentrée 2014/2015 seraient très fortement réduits.
Pouvez-vous nous assurer que les crédits des actions éducatives seront bien maintenus, voire abondés en 2014/2015 ?
Je vous remercie.